Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes Chroniques de nicolaïte

Écrits sous copyright

Baya

Publié le 21 Juillet 2017 par Nicolas Bouton

Pays où une sorte de joie de vivre, de danse permanente, de couleur, d'humanité, étaient incessamment mêlés. Bloc à 30 étages.

Je trouvais là les plages les plus immenses. Tous s'accompagnant sur des guitares. Dont le nom même était celui du musicien guitariste était le plus vivant du Brésil. Gentillesse vertu d'accueil, fraternité. Vraiment un bon climat humain au Brésil. Une beauté merveilleuse. Une sorte de langueur, d'émerveillement nocturne. On voit arriver là deux femmes baïennes, deux petites guitares, deux petits tambours, en riant. On invite le petit orchestre. Toujours en train de boire et de danser, tous heureux et tous contents. C'est l'une des caractéristiques du Brésil sur le plan racial.

Il y a là un tel mélange naturel que personne ne pense à la race. Vertu d'accueil, d'amitié et de chanson.