Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes Chroniques de nicolaïte

Écrits sous copyright

Denis Berry

Publié le 23 Juillet 2017 par Nicolas Bouton

On a l'impression qu'elle danse sur les trottoirs avec une très grande liberté. Edouardo Manet : moi je suis anormal, si c'est ça que vous voulez dire. 

Evidemment ce qui était troublant c'est que je retrouvais l'infini légèreté de la vie. Sa manière d'aimer la vie. 

Je voudrais prendre une photo d'Anna.

Elle supporte beaucoup ma mère, puis elle adore ça.

Ouais pas mal.

Ha comment Baba, tu veux rire, elle va être terrible.

Pour le bon plaisir d'Anna Karina. 

Elle est très mignonne cette petite.

Comment tu t'appelles mon petit.

Anne Karine Bayer. Tu t'appelleras Anna Karina !

J'ai dit : mais c'est génial !

Je jouais je dansais. J'étais tout le temps sur la table. Quand je me trouvais pas belle, je me trouvais moche. J'écoutais Louis Armstrong. Toute petite je voulais être aventurière. Jouer, sur des places publiques et s'amuser. J'ai toujours voulu partir. 

Elle ressemble aux saltimbanques, et à ceux qui veulent jouer de ville en ville. Spleen. Et tout à coup ce spleen se transforme à quelque chose de très gay qu'elle rencontre.

Je connaissais toutes les chansons de piaf.

Je me souviens d'un coin de rue aujourd'hui disparu. Mon enfance jouait par là. Il y avait une palissade. À présent il y a un café, un comptoir flambant qui fait de l'effet. Elle habite à Saint Germain des Près. Même que je connais les clochards de mon quartier. Je pleure. Maintenant c'est un ange. Elle reviendra dans 3000 ans ! SUPER !