Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes Chroniques de nicolaïte

Écrits sous copyright

Des beautés fatales comme on en voit plus

Publié le 23 Juillet 2017 par Nicolas Bouton

Ledit pigeon paye des bouteilles de champagne.

La scénic version améliorée.

Ici on s'entraîne pour les voyages dans la lune. On démarre.

Roulez, roulez, roulez, roulez.

Mais qu'est-ce qui se passe ? Nom de Dieu ! Haaaaa !

Occupez vous de la femme. Elle ne bouge pas. Et le type ? J'en viens. Ça y est je suis mort.

Dis-donc qu'est-ce que c'est à vos pieds. Un pétard ?! Je lui ai foutu un coup sur le cassis à l'autre cinglé pour lui faire lâcher prise.

Je suis flic privé.

J'ai un port d'arme. Je garde mon revolver pour l'instant. La passagère s'est évanouie. C'est à cause de ses jambes tout ça. Un type a dû s'installer dans mon dos sans que j'y prête attention. Comme si j'étais Brigitte Bardot. Je cogne avec ma crosse et le gars s'est éjecté. J'ai fait comme la fille, je suis parti. Il est tombé de 30 mètres de haut.

En tout cas j'avais jamais vu mon agresseur.

Je ne me fais pas garant de Burma. Ancelin né en 1918, né à Marseille. Le portefeuille contient une certaine somme d'argent. Célibataire. J'ai jamais vu ce gars-là, ça doit être un cinglé.

Le Hongrois Cinoque qui faisait sauter les ponts. C'était peut-être aussi un gars qui déraillait.

Par hasard ça tombe sur vous. Les catastrophes viennent à domicile.

Vous avez bien un retoucheur chez vous, il suffit qu'il retouche la photo.

Un petit fait divers : une jeune fille est tombée à la foire. Elle demeurait. Son buste trop droit, sous une couverture légère. Effroyable chute.

Je me demande si on ne m'a pas poussé moi aussi. Je m'étais penché pour observer la foule de tout la haut. Il n'y avait pas de raison. Il y avait Philippe et Roger. Et son fiancé. Et Jacques. Sans l'accident je serais peut-être marié avec lui aujourd'hui. Dans le grand 8 pour monter c'est la bousculade. L'homme qui est tombé hier est Roger Lancelin.