Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes Chroniques de nicolaïte

Écrits sous copyright

Une horreur

Publié le 23 Juillet 2017 par Nicolas Bouton

Chez les gens qui sont des politiques, sauf Napoléon. Pénible. Le préfet veut qu'on l'expédie ailleurs. On concède seulement. On a exécuté là pendant des siècles. Tout doucement, refoulement de la peine de mort. À la Révolution. En 1849 on décide qu'il n'y aura plus qu'un exécuteur par cour d'appel. On avance sur la cour du marché. La justification serait exemplaire. On déplace les lieux d'exécution. On les envoie vers les faubourgs des villes. Au boulevard Saint Jacques aujourd'hui. On va guillotiner jusqu'à la porte des prisons.