Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes Chroniques de nicolaïte

Écrits sous copyright

Vous êtes le mâle dominant dans sa splendeur

Publié le 27 Juillet 2017 par Nicolas Bouton

Quand les russes entrent dans les zones internationales. Méditerranée (frontière ou zone internationale). Comment le dictateur de Corée balance ses missiles pour provoquer. On est dans une logique de territoire. Je mets un pied sur ton territoire. L'agressivité n'est jamais sans raison. Pourquoi cet individu a fait ce qu'il a fait ? On ne naît pas délinquant, on le devient. Cette violence est naturelle pour certains. Vous avez des problèmes avec votre mental. Si vous avez l'autorisation, tout est possible. Si vous ne respectez pas l'intégrité de l'autre, vous marquez un territoire. Sans cesse il faut rapporter les conflits à des questions de territoire et de marquage de territoire. Voilà pourquoi il est facile de consentir à la pente de la violence. Allez-y continuez, la guerre se fait à deux. Si l'ennemi vous a choisi, il vous a choisi. Nous ne faisons pas assez la généalogie de la violence. Il y a des violences qui surgissent de manière civilisationnelle. L'Islam s'est toujours opposée au christianisme. Famille Bush. Il y a des êtres de bonne volonté qui disent la paix il faut la faire primer. Juste dire à quelqu'un : oui d'accord c'est ton territoire. Tu restes le mal dominant et on ne va pas pénétrer sur ton territoire. On discute, on ne commence pas à s'agresser. Et si nous nous parlions avant de commencer les débats. Nous commençons cela (la violence), parce que nous marquons des territoires. Si vous cambriolez des maisons, vous avez d'un seul coup votre territoire. Ouvrez votre porte. Si en revanche vous le fêtes, on est dans une situation psychologique bizarre. On entre dans un engrenage qui fait que par la violence on entre dans la violence. On lui rapporte deux ou trois propos sur son père. Les problèmes d'Algérie : occupé sur le Maroc pour garder un territoire. Et quand ils arrivent ils s'annoncent et pas de réponse. Ces deux soldats voient la tête coupée le sexe coupé et le sexe dans la bouche, gens du FLN. Camus finit par dire ça se comprend... Qu'est-ce qu'on va faire ? Camus dit : "un homme ça s'empêche". J'ai pas demandé d'être soldat. J'aurais de bonnes raisons de le faire pourtant. Et un homme ça s'empêche, c'est ce qui fait l'Homme. Pas le désir de riposter quand on entre sur le territoire. Ça doit s'empêcher de rentrer dans la violence dans le langage, dans la diplomatie. Quand d'autres sont punis alors qu'ils ne font pas forcément grand chose... Le droit ne fait plus la loi : où c'est la loi du plus fort, du plus rusé. Dans les hautes civilisations, il y a l'étologie. La paix est une construction. Il y a beaucoup de fomenteurs de guerre.